L’Internet des objets demande une intelligence opérationnelle

L’Internet des objets (IdO) est une extension de la connectivité numérique des appareils et des capteurs dans les maisons, les entreprises, les véhicules, partout et en tout lieu. Ce nouveau marché suppose que, pour avoir un sens, tout dispositif puisse générer et transmettre des données pour faciliter la surveillance et des fonctions particulières. Ces actions supposent une coordination avec l’aide d’une intelligence opérationnelle (OI). L’intelligence opérationnelle peut être comprise comme un ensemble d’informations logiques liées à l’événement, et centrées sur des processus analytiques afin de prendre des décisions optimales.

Dans de nombreuses industries, les entreprises peuvent obtenir un avantage concurrentiel si elles réduisent le temps écoulé entre un événement survenu et les mesures prises ou les décisions prises en réponse à elle. La « business intelligence » (BI) vise à améliorer la compétitivité et à maximiser l’efficacité des organisations.

Les objectifs industriels et les règlements commerciaux visent à stimuler la demande en nouvelles technologies dans le respect des règles en vigueur. De nombreuses activités pourraient être ainsi mieux gérées, telles que la fabrication, les processus d’engagement de la clientèle, le trading algorithmique, la tarification dynamique, la gestion du rendement, la gestion des risques, la sécurité, la détection de la fraude, la surveillance, la chaîne d’approvisionnement et d’optimisation du centre d’appel, le commerce en ligne et des jeux. Le succès dans la lutte contre le blanchiment d’argent, le terrorisme ou d’autres comportements criminels dépend aussi de la réduction de la latence des informations grâce à de nouvelles techniques.

L’évolution de l’intelligence opérationnelle, en particulier en conjonction avec IdO, encourage les entreprises à revoir leurs priorités et leurs dépenses pour les technologies de l’information et de la gestion des applications. Cependant, le tri des différentes options pose un défi pour les chefs d’entreprise. Certains voient la valeur potentielle dans l’expansion de leur infrastructure de réseau pour soutenir OI. D’autres mettent en œuvre le traitement des événements, la détection des tendances significatives, etc. De plus en plus, les organisations utilisent des tableaux de bord, la visualisation et la modélisation pour transmettre les informations et susciter des réactions.

Comme pour toute innovation, utiliser l’intelligence opérationnelle (OI) pour IdO peut exiger des modifications substantielles au circuit des décisions. Il est difficile d’évaluer la valeur commerciale d’un fait et de détecter en temps réel les flux d’événements significatifs en utilisant l’identification par fréquence radio (RFID). Il manque une architecture informatique prenant en compte le volume, la variété et la fréquence de l’information. En outre, ces sources de données sont souvent incomplètes ou inadéquates.

Les tableaux de bord des organisations sont insuffisants et il est nécessaire de développer la technologie et les pratiques capables de noter les événements significatifs, de les modéliser et d’utiliser le workflow, les règles et les analyses pour guider la façon dont les employés et les processus automatisés doivent réagir. Dans les services financiers, le commerce en ligne et d’autres industries, par exemple, certaines organisations ont construit des systèmes pour surveiller les transactions et les anomalies spécifiques. Pour réduire le coût, la complexité et les imperfections de ces procédures, les organisations sont maintenant à la recherche de la méthodologie capable de normaliser et d’automatiser le traitement des événements importants et d’en informer le personnel compétent en temps réel. Voir aussi www.ventanaresearch.com/  www.information-management.com/

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -