Des ultrasons pour la communication entre les objets

Les appareils équipés du système de communication à ultrasons développé par la société française CopSonic font transiter sur quelques mètres les données grâce à des ondes sonores que l’oreille humaine ne peut pas percevoir, mais que pourraient très bien entendre des baleines, des dauphins ou des chauves-souris.

Le système fonctionne avec n’importe quel dispositif électronique équipé d’un micro et/ou d’un haut-parleur, comme un téléphone ou un récepteur de télévision. Le premier objet émet un ultrason, qui est reçu et décodé par le deuxième au moyen d’une paire de codecs (codeur – décodeur) modernisés et sécurisés. Le signal, d’une durée d’une à trois secondes, porte un message dont le débit est de l’ordre de la centaine de bits par seconde.

Chacun des trois milliards de smartphones en circulation dans le monde dispose d’un micro et d’un haut-parleur, ce qui le rend compatible avec la solution CopSonic. En revanche tous les smartphones ne disposent pas de la compatibilité NFC ou Bluetooth, principales technologies de communication de proximité aux nombreuses variantes normatives.

La société CopSonic a choisi de travailler avec des industriels, notamment dans le domaine de l’avionique, à chaque fois où les solutions traditionnelles câble ou propagation radioélectrique ne peuvent être retenues. Le développement de ce système pourrait aussi concerner des applications bancaires ou commerciales, par exemple, dans des lieux où la circulation d’ondes électromagnétiques n’est pas possible ou ne peut être autorisée. Voir aussi www.journaldunet.com/  www.copsonic.com/

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -