Vers une nouvelle version de E-Verify comportant des données biométriques

E-VerifyLe programme pilote E-Verify a été créé en 1997 afin d’empêcher les immigrants non autorisés d’obtenir un emploi aux États-Unis. Récemment, une extension de cette mesure réglementaire a été proposée à l’échelle nationale avec usage de l’Internet. L’adoption de cette mesure conduirait à inscrire les données biométriques dans les fichiers de tous les employés. L’utilisation des données biométriques pourrait conduire à la création d’une carte d’identité nationale biométrique.

L’identité nationale est un moyen pour effectuer le suivi des citoyens, des résidents permanents et des résidents temporaires sur le plan de l’emploi, de la fiscalité, des avantages gouvernementaux, des soins de santé et d’autres services gouvernementaux.
En général, les programmes d’identification constituent des solutions de gestion d’identité à grande échelle. Les États-Unis, en raison de leur gestion décentralisée, n’ont cependant jamais adopté de registre national et les diverses propositions de programmes nationaux d’identification ont rencontré des succès opposés.

L’Institut Cato, organisme de recherche sur les politiques publiques, qui défend «les libertés individuelles», s’oppose fortement au principe de carte d’identité avec données biométriques, car ceci constituerait pour les citoyens américains une menace pour la vie privée et une expansion inutile du pouvoir du gouvernement fédéral».

Pendant la dernière campagne présidentielle, la mise en œuvre à l’échelle nationale de E-Verify « pour protéger les emplois pour les Américains sans emploi » a été évoquée. Des inquiétudes ont été exprimées au sujet de la vie privée, des problèmes de mise en œuvre et du risque d’utiliser des données inexactes dans la base de données E-Verify. Voir aussi www.biometricupdate.com/

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -