Singapour pourrait remplacer Londres comme pôle mondial des FinTech

Les centres de décision de Londres, Hong Kong, Singapour, Silicon Valley et New York, attirent les entrepreneurs dynamiques. Autour d’eux, s’agitent les jeunes entreprises et les centres d’innovation mondiaux. Après le Brexit, il semble que les FinTechs britanniques aient enregistré une baisse d’un tiers du volume d’investissement. D’autre part, la Chine attire de plus en plus d’investissements. Au total, sur 27 licornes FinTech réparties dans le monde, 14 sont installées aux États-Unis, 8 en Chine et 5 dans le reste du monde.

Aucune région ne peut rivaliser avec la Chine avec son équipe BAT (Baidu, Alibaba et Tencent) – qui est l’équivalent des GAFA. En outre, l’environnement réglementaire national est l’un des plus accueillants pour les entrepreneurs du monde entier, sans parler de Hong Kong où des essais de réglementation pour FinTech viennent de commencer.
En Chine, l’innovation se propage dans un certain nombre de secteurs et les consommateurs cherchent de plus en plus à utiliser la technologie et les liquidités au sein de la communauté, ce qui explique les niveaux élevés d’investissements en FinTech.

Singapour constitue l’une des portes d’entrée du marché financier asiatique disposant d’un riche écosystème FinTech. L’Autorité monétaire de Singapour est l’une des autorités financières à l’échelle internationale les plus innovantes en matière de réglementation FinTech, en innovation pour la gestion des risques, en amélioration de l’efficacité et en compétitivité du secteur financier. Singapour a exhorté les banques et les régulateurs du pays à se tenir au courant des développements technologiques du Blockchain.

Singapour est un centre financier international de premier plan en FinTech et Singapour peut offrir un meilleur accès à de nouveaux marchés en Chine, en Inde et en Indonésie que le centre de Londres. https://letstalkpayments.com/

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -