Barclays soutient les efforts d’INTERPOL contre la cybercriminalité

Un accord entre INTERPOL et Barclays marque un développement important dans les partenariats public-privé pour lutter plus efficacement contre la cybercriminalité. Barclays va devenir la première institution financière à disposer d’un personnel travaillant à temps plein aux côtés de la police et des experts du Centre Cyber Fusion d’INTERPOL pour permettre le partage de l’information efficace et la fourniture de réponse aux menaces imminentes.

Basé dans le Complexe international INTERPOL pour l’innovation (CMII) à Singapour, le Centre Cyber Fusion fournit une plate-forme pour l’application de la loi, le secteur privé et les universités travaillant en collaboration. Cet accord fait suite à la récente publication du Forum économique mondial intitulée « Recommandations pour les partenariats public-privé contre la cybercriminalité».

L’ampleur et la complexité de la cyber-menace d’aujourd’hui exige une coopération de tous les secteurs. L’accord d’INTERPOL avec Barclays est une étape importante dans nos efforts pour développer une alliance mondiale dans la lutte contre les cyber-menaces, ce qui constitue un enjeu important pour les secteurs public et privé.

Cette coopération est une étape importante pour Barclays, et pour l’ensemble de l’industrie, afin d’assurer la continuité des activités, à maintenir la sécurité et permettre la confiance avec nos clients. Prévenir la cybercriminalité et protéger les citoyens des actes criminels dans le cyberespace constituent une tâche globale qui ne peut se faire sans la participation d’INTERPOL. Les analystes en cybercriminalité de Barclays rejoindront d’autres experts de l’Institut de Cyber Defense, Kaspersky Lab, BAC, NEC, SECOM, Trend Micro, l’Université de l’Australie du Sud et l’Université de Waikato en Nouvelle-Zélande basés au CMII. Voir aussi www.interpol.int/fr/

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -