Controverse au Parlement égyptien au sujet des cartes d’identité

Le Parlement égyptien a examiné un projet de loi sur la citoyenneté, présenté par le député Alaa Abdel Moneim relatif à la suppression, sur la carte d’identité, de la mention relative à la religion de son titulaire.

Le Parlement égyptien paraît assez divisé à ce sujet. Il semble qu’un certain nombre de députés rejetteront ce projet de loi, car ils ne veulent pas orienter le Parlement vers un état laïc et porter atteinte aux principes de la charia islamique. Certains évoquent un risque de confusion, tel que l’enterrement de musulmans dans les lieux de sépulture des chrétiens et vice versa.

D’autre part, les députés du Parti Wafd, les Egyptiens Free Party et Mostaqbal Watan Party (Homeland Future) soutiendront ce projet de loi, car il constitue une première étape vers l’élimination de l’intolérance et du sectarisme.

Le Premier Ministre (Mostaqbal Watan MP) Abdel Fattah Yehia, a appuyé cette proposition visant à supprimer l’inscription de la religion sur les cartes d’identité comme un moyen de lutter contre le sectarisme et la haine. Il a recommandé de nouvelles réformes permettant aux chrétiens de construire librement des églises. Voir aussi
www.egyptindependent.com/

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -