Découvrons les Fintechs !

Dans le secteur du numérique, sont apparus de nouveaux acteurs, les Fintechs. Ce sont des jeunes sociétés de services financiers, expertes en logiciels de cryptographie, en systèmes anti-fraudes, éditrices de cartes bancaires, qui associent à l’activité financière, les nouvelles technologies et le domaine du droit. Quatre familles de réglementation, dont celles des paiements, du droit bancaire, de la gestion d’actifs et de l’assurance sont prises en compte par les Fintechs sur les plans national, européen et international.

En 2014, selon Venture Scanner, plus de mille Fintech étaient actives dans le monde, soit quatre fois plus qu’en 2013. C’est grâce aux accords de Bale III, entrés en vigueur en décembre 2010, que les Fintechs ont pu se développer facilement en Europe, car elles ne sont pas soumises aux lourdes règlementations des banques. Les Fintech sont à la fois les concurrentes et les alliées des banques, car elles utilisent les ressources de bases client de ces dernières. Sur certains aspects, les banques traditionnelles, les FinTech, les exploitants de réseau et les GAFA se trouvent dans le monde du télépaiement, de plus en plus international, en concurrence ou astreints à accepter un partenariat.

Par prudence, Fintech et banques agissent au sein d’alliances stratégiques en observant le marché et les innovations, dont celles liées à la Blockchain. L’objectif est de réduire les coûts et les délais, tout en augmentant la sécurité et en réduisant les pertes, afin de séduire la clientèle. Les Fintechs développent des applications informatiques (API) qui ne nécessitent qu’un faible volume de données et permettent un accès rapide à des quantités massives d’informations à travers le Cloud. Ce seront probablement les banques et les Fintechs qui, conjointement, après étude des solutions en présence, choisiront le meilleur système d’authentification biométrique ou de mots de passe à retenir pour les transactions bancaires des prochaines années.

Le fondement d’une Banque réside dans la collecte de fonds pour le financement de ses activités. Or, la multiplication des intervenants sur ce secteur entraine la volatilité des capitaux des clients. Le souci essentiel des banques se situe aujourd’hui dans la fidélisation des clients afin d’empêcher la fuite de fonds. La multi-bancarisation se développe en France et les grands réseaux bancaires, en concurrence avec les FinTech doivent innover, utiliser les services de communication, gagner en légitimité, trouver les bons partenaires et recruter de nouveaux consommateurs.

Le Parlement européen vise à favoriser l’accès au marché de nouveaux acteurs, afin de stimuler une concurrence favorable au consommateur. Le Parlement européen, dans la version 2.0 de la Directive sur les paiements (DSP2) d’octobre 2015, a entériné l’existence de ces Fintechs, dont une des expertises consiste à collecter et agréger les données bancaires de leurs clients dans plusieurs établissements financiers et à les utiliser dans des applications. Préparons nous à vivre des moments historiques ! http://letstalkpayments.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Enter Captcha Here : *

Reload Image

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -