Des cartes d’identité pour les immigrants

La remise de cartes d’identité paraît plus urgente parfois pour les immigrants que pour les citoyens résidents. Ce paradoxe est observé à la fois en Turquie et aux Etats-Unis.

La Turquie a remis des cartes d’identité biométriques à près de 1,5 million de réfugiés syriens fuyant la guerre civile dans leur pays, selon les données fournies par le ministère de l’Intérieur et la Présidence de gestion des urgences (AFAD). Les cartes d’identité comportent les empreintes digitales et des données personnelles. Ces Cartes d’identité seront utilisées pour la fourniture de l’aide, pour les offres d’emploi, l’accès à l’éducation et les services sociaux ouverts aux personnes déplacées. La base de données sera également utilisée pour l’identification des personnes impliquées dans des crimes.

La majorité des réfugiés syriens en Turquie aujourd’hui vivent en dehors des camps, principalement dans les grandes villes à travers le pays. Convaincu que la majorité des réfugiés ne reviendra pas en Syrie, le gouvernement turc a lancé des programmes de société sur le thème «vivre ensemble».

Un peu de la même façon, l’Etat de New-York a remis des cartes d’identité à 500 000 clandestins afin de leur donner la chance de sortir de l’ombre, leur donner l’accès aux banques de la ville, et d’ouvrir des comptes bancaires avec les institutions participantes.

La carte leur donne également l’accès aux bâtiments de l’Etat et un abonnement gratuit d’un an pour entrer dans les principales institutions culturelles de la ville. Les « sans papier » peuvent travailler parfois, mais ils ne sont pas en mesure d’exercer des activités bancaires. La carte d’identité leur donne une chance de sortir de l’ombre. Voir également www.turkishweekly.net/  www.washingtontimes.com/

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -