Epidémie de la fraude aux cartes-cadeaux

C’est la période des achats en ligne et les affaires sont en plein essor. Les cartes-cadeaux ne sont pas seulement un moyen facile et pratique d’obtenir un petit quelque chose de spécial pour la famille et les amis, mais elles permettent de bénéficier de rabais tout en évitant de se bousculer dans la foule pendant la saison des Fêtes.

Comme les criminels sont de plus en plus avertis, de nouvelles failles sont mises en œuvre et les cartes-cadeaux électroniques permettent de commettre des fraudes et de blanchir de l’argent. La fraude par carte-cadeau est très répandue en ligne, entre le vendredi noir et Noël. En 2015, 9,5% de toutes les tentatives de fraude en ligne concernaient des cartes-cadeaux électroniques téléchargeables.

L’industrie des cartes-cadeaux devrait atteindre 160 milliards de dollars d’ici à 2018. Les achats en ligne connaissent une croissance de 21 % (soit 3,34 milliards de dollars) pour le plus récent Vendredi noir. La masse des ventes conduit les commerçants à perdre des ventes et à décevoir des clients lorsqu’ils ne sont pas bien préparés à gérer le volume des commandes.

La fraude par carte-cadeau fait également partie du problème mondial du blanchiment d’argent. Au Canada, les autorités estiment que le crime organisé utilise les vides juridiques liés, à la carte-cadeau, dont celui de l’anonymat, pour blanchir entre 5 et 55 milliards de dollars par an. Contrairement aux banques canadiennes et aux institutions financières qui ont l’obligation légale de divulguer à CANAFE les transactions supérieures à 10 000 $, les cartes-cadeaux ne sont pas considérées comme des outils monétaires et ne donnent pas lieu à déclaration d’identité, même à travers les frontières.

La logique devrait conduire à élargir l’utilisation des solutions de Régulation (RegTech) au secteur du commerce de détail et du commerce électronique. Les institutions financières utilisent quotidiennement ces outils bancaires pour satisfaire aux obligations de conformité et éliminer les mauvais acteurs.

Les commerçants et détaillants qui intègrent des outils électroniques de vérification d’identité sont en mesure de vérifier l’identité du titulaire de la carte et de la vérifier en ligne. Cette mesure devrait protéger également le commerçant des risques et le conduire à annuler une commande s’il existe un doute sur la transaction. Voir aussi https://letstalkpayments.com/

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -