Google entre dans le domaine de la médecine « bioélectronique »

Les sociétés anglaises Google Life Sciences et GlaxoSmithKline (GSK, Brentford, Angleterre) ont convenu de former une coentreprise pour développer la bioélectronique, et en particulier les technologies liées aux neurostimulateurs implantés.

La nouvelle entreprise, appelée Galvani Bioélectronique Ltd. aura son siège au Royaume-Uni et elle emploiera environ 30 experts scientifiques, ingénieurs et cliniciens. Les deux sociétés mères prévoient d’investir jusqu’à 700 millions de dollars au cours des sept prochaines années.

GSK, qui travaille dans la bioélectronique depuis 2012 estime que les maladies chroniques, telles que l’arthrite, le diabète et l’asthme pourraient être traitées en utilisant la stimulation électronique des circuits nerveux.
Les premiers travaux se concentreront sur l’établissement de preuves cliniques du processus métabolique inflammatoire des troubles endocriniens, y compris le diabète de type 2, et sur le développement de dispositifs associés de précision.

Bon nombre des processus corporels sont commandés par des signaux électriques entre le système nerveux et les organes du corps, ce qui peut donner lieu à de nombreuses maladies chroniques. La médecine bioélectronique s’efforce d’utiliser les dernières avancées de la biologie afin d’interpréter cette conversion électrique et de corriger les irrégularités rencontrés dans les états pathologiques, en utilisant des dispositifs miniaturisés reliés au système nerveux. La bioélectronique offre la possibilité d’une nouvelle thérapeutique aux côtés des médicaments traditionnels. Voir aussi www.galvanibioelectronics.com/ www.gsk.com/ www.verily.com

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -