Il faut soigner la sécurité de la nouvelle médecine

Les hôpitaux, les cliniques et les assureurs sont constamment la cible d’attaques malveillantes en ligne. Selon le cabinet d’études ABI Research, le secteur professionnel de la santé est mal préparé à affronter les menaces en cybersécurité. Et pourtant la valeur des renseignements médicaux personnels représente plus de dix fois celle des données financières attachées aux cartes de crédit.

Simultanément, le vol d’identité et la fraude médicale sont en hausse. Ces deux dernières années ont vu des centaines de cas de vols de données à partir de millions de dossiers personnels.

Pourtant, selon ABI Research, par rapport aux autres industries sensibles, les activités relatives à la santé dépensent 90 fois moins en cybersécurité. La cybersécurité en matière de soins de santé n’est encore qu’un petit marché fragmenté et les possibilités d’expansion sont grandes. La marche vers le numérique, la mise en œuvre de solutions de Cloud sécurisés et la protection des données mobiles ouvrent de nouveaux problèmes de sécurité auxquels il faut répondre. Les modèles peuvent être adaptés à partir du secteur des services financiers afin de participer à édifier des solutions pour les fournisseurs de soins de santé.

Une étude, réalisée par McGlarey, illustre comment les pirates exploitent les vulnérabilités et souligne l’importance des dégâts d’une violation de données dans une entreprise. Voir également http://bit.ly/mcgldrydatabreach/  www.information-management.com/

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -