IPv6 concerne maintenant plus de la moitié des terminaux mobiles américains

Selon Akamai, plus de la moitié des appels des quatre plus grands réseaux mobiles américains utilisent des adresses IPv6. IPv6 est mis en œuvre sur 70 % des appels des terminaux Android et sur 30 % des appels en provenance des iPhone pour les quatre premiers réseaux mobiles américains à travers une double pile de protocoles (IPv4 / IPv6) orientés vers des sites d’Akamai. C’est 10 % de plus qu’en mai.

Akamai remarque que T-Mobile a commencé à déployer IPv6 pour les appareils iOS avec une configuration à double pile. D’une façon générale, IPv6 représente désormais près de 55 % des demandes de réseaux mobiles traités par AT & T, Sprint Wireless, T-Mobile USA et Verizon Wireless.

Après avoir lancé sa migration IPv6 en 2012, Comcast a annoncé la compatibilité en « double pile de protocoles » IPv4 / IPv6 sur l’ensemble de son réseau en Juillet 2014. La fonction « double pile » est nécessaire du fait que les paquets IPv4 ne sont pas compatibles en IPv6. La double connectivité ne pourra disparaître que lorsqu’il n’y aura plus d’adresses IPv4 sur le réseau. D’autres solutions de transition, telles que la traduction d’adresses (NAT) peuvent être utilisées pour desservir les terminaisons IPv4 restantes.

En Juillet 2015, selon Comcast, l’Afrique était le seul des cinq registraires d’adresses Internet qui avait encore des adresses IPv4 assignables. Le 17 Juillet 2016, Verizon Wireless détient le ruban bleu des exploitants de réseaux américains avec 77,62 % de son réseau en adressage IPv6. Il est suivi par T-Mobile USA avec à 71,09 % et AT & T avec 58,54 %. Voir également www.telecompetitor.com/  www.worldipv6launch.org/

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -