La carte d’identité passe sous l’autorité du Ministère indien des TIC

Le système indien de numérotation Aadhaar sert à établir la preuve de l’identité et de l’adresse des citoyens. Aadhaar est un numéro à 12 chiffres utilisé pour l’identification numérique. Il est délivré par l’administration dans le cadre du programme « Digital India ». Le gouvernement envisage lier la référence numérique Aadhaar aux cartes SIM d’accès téléphonique aux services gouvernementaux.

Le ministère des technologies de l’information et des communications (TIC) va prendre en charge la gestion de Aadhaar dans le cadre du projet national d’identification des citoyens. Aujourd’hui, le gouvernement indien est en mesure de fournir des chiffres précis et actualisés sur sa population. Près de 750 millions de personnes, soit 61 % de la population, ont reçu des numéros Aadhaar. Dans 15 États, le pourcentage de scolarisation atteint plus de 90 % et 140 millions de comptes bancaires ont été associés à des numéros Aadhaar.

Aadhaar est également utilisé pour vérifier la présence des représentants du gouvernement et pour établir une preuve de l’identité de ceux qui se prévalent d’appartenir à des services gouvernementaux. Dans le cadre du projet Digital India, le gouvernement prévoit de lier Aadhaar avec le permis de conduire, les passeports, les cartes SIM mobiles, les comptes de prévoyance bancaire, etc. Actuellement, Aadhaar est considéré comme champ facultatif, mais il prendra bientôt un caractère obligatoire.

Le gouvernement envisage relier les cartes biométriques d’électeur à la numérotation d’identification Aadhaar afin de permettre un vote instantané sécurisé et de supprimer le vote par correspondance des onze millions d’Indiens non résidents (NRI) à travers le monde. Cette mesure aura également pour effet d’éliminer les électeurs fictifs à l’échelle nationale. Voir aussi www.business-standard.com/

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -