La carte nationale d’identité dans le monde

Souhaitable, et pas toujours obligatoire, la carte d’identité informatisée nationale (NIC) a été adoptée dans différents pays dans des contextes variables. Son statut sur le plan mondial est assez varié.

Certains pays n’ont pas créé de système de cartes d’identité, tels que l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Irlande, la Norvège, le Danemark et les Philippines, etc.

Dans d’autres, comme la Corée du Nord et l’Egypte, des amendes et des sanctions lourdes sont infligées aux citoyens qui ne sont pas en mesure de présenter une carte d’identité. Certains pays limitent le contrôle de l’identité aux personnes qui se déplacent (visa, autorisation de voyage sur un parcours déterminé).

En principe, la carte NIC est délivrée le plus souvent à partir de l’âge de 18 ans, avec des modalités et un régime de sanction varié en cas de non présentation. Pour des raisons diverses, la carte d’identité nationale peut être exigée à des âges différents : dès 7 ans (en Roumanie), à 11 ans (Hong Kong), à 12 ans (en Malaisie), à 14 ans (aux Pays-Bas, en Espagne, en Hongrie, à Taiwan, en Thaïlande au Vietnam), ou 16 ans (Sri Lanka), à 15 ans (en Belgique, en Iran, à Singapour, et de façon obligatoire pour les hommes en Arabie Saoudite), à 16 ans (en Allemagne, en Chine, en Croatie, en Egypte, en Israël), à 17 ans (en Corée du Sud, en Indonésie), à 18 ans (pour la Pologne, la Turquie, et pour les femmes en Arabie Saoudite, mais de façon non obligatoire).

Au Royaume-Uni, le principe des cartes d’identité a été introduit en 2009 et supprimé en 2010. En Russie, un passeport national est obligatoire à 14 ans et il doit être renouvelé à 20 ans et à 45 ans. Le plus souvent, d’autres documents justificatifs peuvent être fournis en l’absence de NIC.

L’Inde a lancé un système de carte d’identité biométrique afin de savoir qui vit sur son sol et qui est autorisé à bénéficier des services de base de l’État. La plus grande démocratie du monde a mis en place un système de recensement et d’identification nationale sur la base d’une numérotation à 12 chiffres appelé « Aadhaar », utilisable pour ses 1,25 milliards d’habitants. L’Autorité d’identification recueille à cet effet les données biométriques et démographiques des résidents de pays et les stocke dans une base de données centralisée. Cette identification avec un numéro unique est utilisée pour les abonnements au téléphone, à l’Internet, à l’électricité, à l’ouverture de comptes bancaires et à la souscription de contrat d’assurance, etc. L’identification mémorise les empreintes digitales, la photographie du visage et les données démographiques (nom, âge, sexe, adresse, parent / nom du conjoint, le numéro de téléphone mobile) de la personne. Fin Avril 2016, plus d’un milliard de numéros Aadhaar avaient été émis. Voir www.thenews.com.pk/

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -