La cybersécurité en 2016

Le risque de sécurité de l’information doit être géré au même titre qu’une affaire financière, une réputation commerciale ou une question juridique. Trop souvent, la direction d’une entreprise ne comprend la gravité de la situation qu’après une violation de données. Le bureau d’études PwC estime que le marché de la cyber-assurance pourrait tripler dans les cinq prochaines années.

La direction s’intéresse surtout aux mesures qui ont un retour sur investissements rapide, par exemple, la formation contre les attaques de phishing. En 2016, il faut s’attendre à de nouvelles attaques en ransomware qui viseront les particuliers comme les entreprises. Les attaques de violation de données provoquent une forte gêne, de gros inconvénients et des pertes financières. Elles sont principalement centrées sur le secteur financier et les modifications de message portent sur des gros montants.

Les mots de passe simples vont commencer à disparaître pour faire place à l’identification à deux facteurs, avec le concours de la biométrie (reconnaissance de la voix et du visage). L’Internet des Objets est en théorie un pactole pour le futur, mais les normes sont trop nombreuses et celles de la sécurité de l’IdO ne sont pas disponibles. Les pirates sont à l’écoute.

Beaucoup de sites de réseaux sociaux vont s’ouvrir au commerce électronique avec un bouton à cliquer afin de rentabiliser les bases de données relatives aux utilisateurs. Ce sera sans doute le paradis pour les cybercriminels. L’ouverture du commerce électronique au parc de terminaux mobiles va précipiter l’arrivée des logiciels malveillants mobiles, les chevaux de Troie dans les systèmes informatiques des banques et institutions financières. Ces attaques vont poser un problème important pour de nombreuses institutions financières, qui ont jusqu’à présent ignoré les menaces pour la plupart. Voir également www.knowbe4.com/

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -