La fraude par carte bancaire

Assurez-vous que vous tapez l’adresse de la banque et vérifiez bien qu’il y a un «s» à la fin du sigle «http» soit «https» qui désigne l’adresse d’un site sécurisé.

La défaillance de sécurité des données financières en Inde de 3,2 millions de cartes de débit a mis en lumière la question de la cybersécurité. Alors que les banques et les institutions financières renforcent leurs systèmes de sécurité, les clients doivent aussi apprendre à se protéger.

D’abord, il faut utiliser une carte bancaire à jour et changer périodiquement vos mots de passe. N’utilisez pas de mots de passe unique pour toutes vos relations et sélectionnez un mot de passe complexe comportant majuscules, minuscules et signes de ponctuation.

Dans le cas de transactions en ligne, il est toujours conseillé d’utiliser un mot de passe temporaire (OTP, one-time-password) car la banque fournit en retour des détails uniquement sur la messagerie SMS du courrier électronique mobile.

En cas de pertes subies par les clients en raison de cyber-attaques, la responsabilité principale du client est liée à la signalisation de la perte, du vol ou de l’utilisation non autorisée de sa carte dès qu’il en est informé. Le client n’est pas responsable d’une opération bancaire frauduleuse, pour autant qu’il n’ait pas agi de manière intentionnelle ou par négligence. La banque est censée rembourser et compenser la perte du client.

Beaucoup de banques sont devenues plus sensibles aux dangers d’une cyber-attaque et ont institué des processus de manière proactive pour empêcher l’abus d’informations sensibles des clients par les fraudeurs et pour rendre les clients plus vigilants sur les transactions illicites, le cas échéant. Les alertes sous forme de SMS sont envoyées aux clients par la banque pour vérifier leurs transactions lors de toute activité suspecte. www.dnaindia.com/

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -