La problématique du LTE

La technologie du LTE doit s’insérer dans l’éventail des services existants, mais en Europe, elle aura du mal à trouver la place théorique qui aurait du lui revenir.

Selon une étude réalisée par Arthur D. Little (ADL) et Exane BNP Paribas, la progression des performances des réseaux de téléphonie mobile vers celles de la 4G semble appartenir à une évolution logique. Mais le contexte tarifaire ne s’accorde pas avec le niveau des investissements nécessaires et avec la progression de la demande.
Les utilisateurs de téléphonie mobile se montrent en grande partie gourmands en données, et les réseaux 3G se heurteront bientôt au «mur de la disponibilité en débit». Le recours à la 4G LTE répondra alors à cette demande et offrira en même temps une latence plus faible qu’en 3G sur les terminaux smartphones et tablettes compatibles. Le parc européen des terminaux compatibles 4G pourrait atteindre 54 % de pénétration d’ici 2016.
Toutefois, le rapport indique que les exploitants de réseau mobile devront faire face à une forte difficulté de la monétisation de données 4G LTE avec des possibilités réduites justifiant une différenciation durable.

Le rapport envisage une baisse des revenus liée à la baisse du taux de croissance annuel (CAGR) de -1,8% pour les exploitants de réseau européens jusqu’en 2016. La croissance pourrait être atteinte si le chiffre d’affaires moyen des données des smartphones LTE par utilisateur (ARPU) atteignait 17 euros par mois en 2016, c’est-à-dire soit plus de 7 euros de plus par mois qu’aujourd’hui en 3G, ce qui constitue une différence très importante.
Globalement, Arthur D. Little identifie cinq principaux moyens susceptibles d’améliorer les perspectives des exploitants :
1. Nouvelles structures tarifaires

2. Partenariats pour le développement de nouveaux services
3. Transformation des Coûts
4. Décharge de trafic sur des petites cellules et le Wi-Fi

5. Partage de Réseau

La 4G sera un succès commercial en Europe, mais il est peu probable qu’elle suscite une source de profit et de rentabilité industrielle. Pour maintenir la croissance de leur entreprise, les exploitants européens doivent envisager un certain nombre d’innovations, par exemple le partage de données, lequel rencontre un certain succès aux États-Unis. Pour en savoir plus, voir : www.cellular-news.com/ et www.adlittle.com/

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -