La Suède pourrait émettre une monnaie numérique nationale

La Suède réfléchit à l’opportunité de lancer sa « ekrona » (« e-couronne »), une version électronique ou digitale de la couronne suédoise. La Riksbank a été la première banque centrale dans le monde à émettre des billets en papier, dans les années 1660, grâce au développement de la toute nouvelle technologie de l’imprimerie. Aujourd’hui, de nouvelles technologies existent pour des paiements. La Suède explore toutes les possibilités, enjeux (technologiques, légaux..) et conséquences d’une telle initiative. La Banque centrale se dit très pragmatique en envisageant toutes les possibilités, en reconnaissant qu’elle ne s’était jamais lancée dans un projet aussi ambitieux.

Toutefois, la « e-couronne » ne remplacera pas la couronne, mais constituerait son complément. La Banque de Suède continuera d’émettre des billets et pièces tant qu’il y aura une demande. Les Suédois utilisent de moins en moins les billets et pièces.

Le volume de billets et de pièces en circulation a diminué de 40% depuis 2009, du fait de la croissance des achats en ligne et des paiements par carte. Cela a poussé la Riksbank à réfléchir à de nouvelles façons d’émettre de l’argent en Suède. A des stades plus ou moins avancés, beaucoup d’autres pays (le Royaume-Uni, Singapour, la Chine, la Russie, les Pays baltes…) réfléchissent à l’idée de lancer une version digitale ou électronique de leur monnaie. Les pays veulent lancer leur propre devise électronique afin d’en conserver le contrôle plutôt que d’adopter les nouvelles monnaies qui se sont créées depuis trois ans. Des questions telles que la traçabilité, la méthode de livraison et l’intérêt sur l’argent électronique doivent être examinées au préalable.

Le Forum économique mondial pense que la technologie devrait changer fondamentalement la façon dont les institutions financières gèrent leurs relations dans le monde entier. Le Bitcoin, dont la valeur est de 710 dollars, est trop petit (11,5 milliards de dollars), et encore bien trop volatile pour pouvoir prétendre jouer le rôle de monnaie d’un Etat. Sa volatilité annuelle est de 77% contre 9% pour l’euro-dollar. Le bitcoin se développe surtout dans les pays en grandes difficultés économiques (Venezuela…). Voir aussi www.lesechos.fr/ www.economist.com/  http://uk.businessinsider.com/

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -