La Toile en 2016: performances et extension de protocole

Selon Akamai Technologies, expert en services de réseau de diffusion de contenu (CDN), la vitesse moyenne de connexion à Internet à l’échelle mondiale a augmenté de 14 % en 2016. Son rapport d’étude, intitulé « Akamai Intelligent Platform », présente une suite de statistiques relative aux vitesses de connexion, aux interruptions importantes quasi inévitables de la Toile Internet, et sur la migration vers le protocole IPv6.

L’augmentation constante de la vitesse moyenne de connexion est une tendance qui est qualifiée de positive. La Norvège a conservé son statut de leader des pays européens avec 20,1 Mbit/s. La vitesse moyenne de connexion à l’échelle mondiale a atteint 6,1 Mbit/s.

Le rapport analyse également la typologie des menaces actuelles de sécurité dans le cloud et fournit des informations détaillées sur deux attaques DDoS record lancées par le botnet Mirai. Le rapport du 3e trimestre montre une augmentation de 138 % du nombre total d’attaques DDoS de plus de 100 Gbit/s par rapport à l’année précédente. Les attaques d’applications Web ont diminué de 18 % par rapport à l’année précédente. Tous les deux ou trois ans, le secteur subit des « attaques annonciatrices », dont la taille et la portée diffèrent radicalement des précédentes. L’évolution actuelle conduit à envisager la possibilité d’attaques DDoS ou d’attaques visant des applications Web, ce qui devrait conduire les fabricants à renforcer la sécurité de leurs terminaux.

La Belgique connaît, une nouvelle fois, la plus forte adoption mondiale du protocole IPv6 avec 38 % de ses connexions à Akamai s’effectuant par IPv6, la France se plaçant au dixième rang (Proxad/Free 24 % et Orange 13 %), grâce à une augmentation récente. Le nombre des adresses IPv6 devrait progresser rapidement du fait de la croissance du parc des mobiles.

Akamai Technologies a annoncé également que son service cloud de transcodage pour le contenu à la demande prend désormais en charge le format CMAF (Common Media Application Format). La spécification CMAF permet de définir un format de fichier commun pour la diffusion multimédia. Il est sur le point d’obtenir le statut de norme internationale (DIS, Draft International Standard) du groupe Moving Picture Experts Group (MPEG). Ce format de fichier unique est conçu pour optimiser l’efficacité de l’encodage, de packaging, du stockage et de la diffusion de contenu OTT (Over-The-Top) dans l’ensemble de l’écosystème de la vidéo en ligne. La norme CMAF est conçue pour fluidifier l’ensemble du processus en réduisant les besoins à un seul fichier pouvant être lu sur tous les terminaux. Voir également www.akamai.com/     www.akamai.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Enter Captcha Here : *

Reload Image

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -