Les capteurs et l’Internet

JFDK 07 2016 en jpegTrès prochainement, l’évolution de l’Internet va conduire à l’ouverture massive de nouvelles applications orientées vers l’Internet des Objets. L’avenir de la technologie, la recherche technique et scientifique, les actions commerciales et l’investissement comptent sur cette manne abondante de projets qui vont révolutionner nos vies et notre société.

Au premier plan, les capteurs vont donc occuper une place de choix dans un grand nombre de domaines. Jean-François Duval-Kerjolis a bien saisi toute l’importance de ces outils intermédiaires qui permettent aux scientifiques de vérifier le bien-fondé de leurs hypothèses et aux gestionnaires de systèmes de contrôler tout un ensemble de phénomènes complexes. Les capteurs constituent aujourd’hui les éléments indispensables aux travaux de recherche et ils seront demain les rouages essentiels à la nouvelle économie et à la vie sociale.

J-F Duval-Kerjolis, dans son essai intitulé « Biomesure – Révoltes et Révolution », souligne avec pertinence l’importance de cette évolution majeure. Le web (ou www) a été suivi par le palier technologique du web 2.0, basés sur des échanges simples permettant de s’approprier de nouvelles fonctionnalités de façon communautaire. Le web 3.0, celui du P2P et du web sémantique, doit être suivi par le web 4.0, ou « web symbiotique », offrant la possibilité de travailler avec des outils en ligne. Puis, les experts envisagent l’étape nouvelle, celle du web 5.0, centré sur les émotions sensorielles. Cette évolution des applicatifs suppose des choix dans les protocoles de réseaux associés à la collecte ou la distribution d’information. Peut-on imaginer gérer du bas débit en IPv6, un protocole si complexe et encore si peu répandu ? Et comment sera-t-il possible d’assurer la sécurité des échanges ?

L’auteur fait une description rapide, à la fois scientifique et plaisante, de toute la gamme de capteurs aujourd’hui disponible dans divers domaines ainsi que des systèmes de transmission disponibles pour la partie terminale des connexions. Il rappelle, un exemple parmi tant d’autres, que le satellite japonais IBUKI mesure en permanence le taux des gaz à effet de serre présents dans notre atmosphère depuis janvier 2009. Le panorama décrit avec passion et compétence le monde des capteurs sous un angle auquel nous sommes peu habitués. Il se termine par une suite de questions relatives aux aspects économiques des grands projets communautaires. Une série d’une dizaine d’ouvrages est prévue par les Editions JFDK pour couvrir l’ensemble des thèmes des capteurs et de la Biomesure.

Un ouvrage de synthèse qui résume avec brio un domaine d’avenir et dont la lecture enchantera vos vacances.

Bonnes lectures thématiques à toutes et à tous

Daniel BATTU

Rédacteur en chef

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -