L’iPhone 6 taille la route du Commerce Connecté en NFC

Apple PaySi l’iPhone 3 a révolutionné l’usage de l’internet haut débit, l’iPhone 6 pourrait bien bouleverser nos habitudes d’achat et de paiement grâce au NFC!

Au cours des dix dernières années, Apple a su se constituer un puissant écosystème de 500 millions de fans, séduits par le design et l’extrême simplicité d’usage. Des atouts qui, avec le génie d’Apple, pourraient imposer l’usage du paiement mobile NFC dans le Commerce Connecté.

Du point de vue de l’utilisateur, Apple réunit plusieurs conditions indispensables pour réussir son pari NFC :

Si l’Apps de paiement est validée par la banque émettrice de l’utilisateur, l’enrôlement à Apple Pay est facile : il suffit de faire une photo de sa carte bancaire. Ensuite les transactions s’effectuent selon le geste simple et fluide du paiement sans contact et l’usage du capteur biométrique éprouvé sur l’iPhone 5S.

Apple Pay est compatible avec le paiement sans contact Visa/Mastercard (EMV) et Amex. Cela ouvre l’usage du paiement mobile à la majorité des réseaux d’acquisition sous réserve d’aval des banques, côté acquéreur. D’ici peu, tous les marchands dotés d’un terminal de paiement électronique « sans contact » pourraient encaisser des paiements NFC issus de l’iPhone 6.

Apple Pay répond aux exigences de sécurité bancaire de Visa/MasterCard avec un élément sécurisé intégré (non SIM-based) pour le cryptage des données bancaires sensibles, et une authentification par capteur biométrique, réservant la fonction de paiement au seul porteur du smartphone.
En cas de perte, la fonction paiement est bloquée à distance et les services sont restaurés à l’identique.

Au-delà du paiement mobile, l’iPhone 6 inspire l’expérience complète du commerce connecté.L’application Passbook ouvre une palette complète de services cross-canal : cartes de fidélités, coupons de réductions, titres prépayés, tickets… Et Apple permet une expérience client interactive en point de vente en mixant des usages Bluetooth (iBeacon) activés via NFC ou par une Apps. Mais surtout, avec la tokenisation, Apple se positionne pour assurer des parcours d’achat online et des transactions en points de vente de proximité, réalisés de façon fluide et en bonne continuité avec Apple Pay. A terme, il n’y aurait plus de distinction entre le mode « card present » et le paiement « remote » sur internet. De quoi constituer bientôt une alternative aux cartes bancaires, peut-être… d’autant plus que la solution Apple Pay pourrait aussi s’appliquer côté vendeur pour accepter certains types d’encaissements en boutiques.

S’il est désormais acquis que la technologie NFC s’impose comme standard mondial des interactions simples et sécurisées, rien n’est encore joué sur les écosystèmes. Avec 12% de parts de marché, l’iPhone coexiste avec Android qui pèse 80% du marché des smartphones, pour la plupart compatibles NFC et basés sur des modèles ouverts d’interopérabilité. En France, des villes comme Nice, Strasbourg ou Caen ont déployé commercialement des bouquets de services NFC : billettique, paiement, interactions, etc. Ces services citoyens, tout comme le Commerce Connecté, visent le plus grand nombre car le NFC est une promesse d’ouverture.

Le partage de valeur et la valorisation des datas sont au centre des réflexions. Les redevances sur le paiement mobile demandées par Apple seront-elles jugées compétitives par les banques émettrices ? Et quels seront les risques de désintermédiation perçus par le Commerce et les Banques ?

A ce jour, d’autres solutions existent pour réaliser des mobiles wallets sécurisés :

Comme nous l’avions prévu l’an dernier, l’iPhone 6 d’Apple sera au centre des débats du NFC World Congress 2014 : le lieu idéal pour évaluer les bonnes stratégies à engager sur le commerce connecté.

Si Apple possède de sérieux atouts pour ouvrir la route d’une nouvelle expérience client du Commerce Connecté, son tarif élevé le réserve à une clientèle exclusive par rapport aux marchés de masse que visent globalement les acteurs du Commerce et de tous les services. La coexistence entre Apple et des autres acteurs devra être gérée car il semble inconcevable de faire l’impasse sur un tel leader.

La France est prête avec 23 millions de cartes bancaires sans contact diffusées et 200.000 commerçants équipés, des standards de billettique Calypso déployés et des services d’information par tags interactifs installés dans plusieurs villes. Il nous tarde d’y tester l’iPhone 6 en NFC mais pour cela, il est temps pour le Commerce, les Banques et les Collectivités de s’y préparer.

The NFC show must go on !

François Lecomte-Vagniez

Associé et fondateur de la société de conseil Lobary www.lobary.com
Président du comité de programme du NFC World Congress www.nfcworldcongress.com
Membre de l’EESTEL, Experts Européens en Systèmes de Transactions Electroniques  www.eestel.com

Toutes les marques citées sont la propriété de leur dépositaire respectif.

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -