LoRa associe le M2M à l’Internet des Objets

L’Internet des objets et ses innombrables applications en M2M ouvrent de nouvelles perspectives au monde des télécoms.

Bouygues Telecom va mettre en place un réseau dédié à l’Internet des objets, basé sur une technologie M2M concurrente à celle de la jeune société dynamique Sigfox, sur la base de la technologie LoRa (Long Range), développée à l’origine par Cycleo, rachetée par Semtech, et portée par un consortium d’industriels et d’opérateurs, dont Bouygues Telecom est l’un des membres fondateurs. Ce réseau devrait être opérationnel dès le mois de juin en région parisienne, puis dans 500 villes d’ici la fin de l’année, dont Marseille, Lyon, Lille, Nice, Rennes, Nantes, Montpellier et Angers. Pour concevoir son réseau, Des tests ont été menés depuis 16 mois à Grenoble pour évaluer les performances du nouveau protocole de communication. Cette technologie communique de façon bidirectionnelle et en situation de mobilité. LoRa comble un vide entre les technologies radio à courte portée (Wi-Fi, Bluetooth, ZigBee…) et celles des réseaux mobiles, à plus longue portée. Fonctionnant avec un débit adaptatif de 0,3 à 50 Kbit/s, elle allie faible consommation d’énergie (jusqu’à dix ans d’autonomie pour les produits avec batterie) et longue portée (jusqu’à 15 km en champ libre). LoRa dispose d’autres atouts : bonne faculté de pénétration dans les bâtiments ou en sous-sol, communication bidirectionnelle et sécurisée, objets en mobilité, géolocalisation. Elle permet aux objets d’échanger jusqu’à 50 octets de données en un seul message. LoRa fonctionne sur des fréquences entre 863 et 870 MHz. Cette technologie est très peu gourmande en énergie. Pour déployer son réseau, Bouygues Telecom va équiper une partie de son parc de 15 000 antennes mobiles disséminées en France.

Les applications d’un tel réseau peuvent concerner les données des compteurs d’eau et d’électricité, la gestion de l’éclairage public ou de l’affichage intelligent, la maintenance prédictive sur divers appareils, des services de localisation, etc. Pour les exploitants de réseau, les revenus resteront d’abord limités, de l’ordre de quelques euros par objet et par an et les chiffres peuvent rapidement grossir. KPN, Swisscom, Belgacom font également partie de l’Alliance LoRa. Voir également http://lora-alliance.org/
www.usine-digitale.fr/  www.bouyguestelecom.fr/ 

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -