Médecine électronique ou électronique médicale ?

Selon le cabinet d’études Lux Research, les pilules «intelligents» et les correctifs connectés pourraient économiser près de 300 milliards de dollars en soins de santé aux Etats-Unis, grâce à une meilleure observance des traitements préconisés.

Lux Research fait observer que la gestion intelligente de la délivrance des médicaments a amélioré l’observance thérapeutique grâce à la collaboration plus étroite des quatre parties prenantes – patients, médecins, pharmaciens et payeurs. Sur la base de treize critères, dont la précision de la posologie et la prévention contre la falsification, les méthodes d’administration des médicaments ont obtenu un score de 4,3 sur un maximum de cinq dans la convivialité et de 3.3 sur l’impact, ce qui reflète un bon équilibre des relations.
Des interfaces conviviales combinées avec des capacités techniques efficaces sont nécessaires pour aborder ce marché qui va continuer à croître en raison du vieillissement de la population et des tendances épidémiologiques.

Sur le marché des Etats-Unis, près de 290 milliards de dollars pourraient être économisés si les médicaments prescrits étaient utilisés au bon moment. Les économies envisagées concernent la réduction de la progression des maladies, de l’hospitalisation et du recours aux services d’urgence. L’intégration transparente des prises régulières de médicaments dans le cadre de l’Internet des Objets est un long chemin à organiser qui nécessite une surveillance continue.

Un emballage intelligent sous forme d’un pilulier pourrait réduire de moitié le coût des essais cliniques. En raison de non-observance de la prise régulière de médicaments par les patients, les essais cliniques doivent tripler le nombre de participants habituellement nécessaires. Cela augmente les coûts et ajoute des retards de commercialisation. Voir également www.luxresearchinc.com

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -