Méfiez-vous des grands jours des soldes

La cyber-fraude s’accélère en cette période de l’année. Au moment où les consommateurs affluent pour profiter des meilleures offres dans les magasins et en ligne, les équipes de sécurité sont réduites et tout se concentre sur l’augmentation du volume de ventes. Dans toute cette frénésie, les fraudeurs estiment qu’ils ont de bonnes chances d’intervenir.

Les ventes au détail en ligne aux États-Unis ont dépassé les 3,3 milliards de dollars cette année sur le Black Friday seul, selon Adobe Digital Index, tandis que les consommateurs britanniques devraient dépenser plus de 4 milliards de livres sur les quatre jours du vendredi au lundi dans les magasins et en ligne.

L’augmentation de la fraude avec la carte-non-présente devient préoccupante, car c’est un comportement nouveau des fraudeurs dans le monde virtuel des ventes en ligne ou sur les téléphones mobiles.

Des données de carte bancaires sont dérobées et vendues au marché noir. Des mules sont ensuite utilisées pour acheter des articles en ligne, par exemple, des cartes-cadeaux, des téléviseurs ou des ordinateurs. Le vol des données est effectué à l’aide d’écrémeurs en 3D qui sont placés subrepticement en trois secondes sur le lecteur de bande magnétique des terminaux de paiement sans surveillance des magasins.

Les commerçants doivent donc rester en alerte, et vérifier leurs lecteurs de cartes toutes les heures plutôt qu’une fois par jour. Une autre solution consiste à mettre une bande sur l’appareil. La société NuData Security a détecté plus du double d’attaques sophistiquées ce mois-ci par rapport à la même période l’année dernière. On s’attend à 82 millions de tentatives frauduleuses de paiement pendant la saison des fêtes cette année, soit plus de 50 millions de dollars de plus que l’année dernière.

Les systèmes d’intelligence artificielle permettent de détecter les cybercriminels, en repérant les demandes de paiement en provenance d’un robot automatisé ou des achats de grande valeur expédiés à l’étranger.

Attendre que les consommateurs prennent l’habitude d’utiliser des mots de passe forts et non réutilisés n’est pas réaliste. Les détaillants doivent assumer une responsabilité encore plus grande pour protéger leur marque et leurs utilisateurs. Le commerce en ligne doit développer une technologie permettant de différencier efficacement les bons clients des mauvais. Voir aussi  http://clic.newsletters.ft.com/    https://letstalkpayments.com/

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -