Permis de conduire électronique simplifié

La France vit au-dessus de ses moyens et elle doit donc faire des économies. En conséquence, le gouvernement est revenu sur sa décision de généraliser le permis de conduire à puce électronique au format type «carte de crédit» plastifiée. Mis en place en septembre 2013, le principe de nouveau permis (innovation purement française dans sa nouvelle formule) sera abandonné à compter de janvier 2015. Initialement, ce nouveau permis avait été lancé en vue de remplacer progressivement les 300 millions de documents se présentant sous une centaine de modèles existant dans les 28 Etats membres de l’UE. Il devait faciliter la libre circulation des personnes et de l’information entre administrations nationales, grâce à un système d’échange de données au niveau européen.

Après de longs calculs, sa technologie serait apparue trop onéreuse pour le budget français et la mesure ne semblerait pas inscrite au catalogue des décisions prioritaires. Le moyen le plus efficace pour lutter contre la falsification ou la contrefaçon de ces titres va donc passer aux archives de l’Histoire, bien que trois millions de conducteurs français aient déjà reçu ce titre super sécurisé. Chaque puce coûtant 2,40 euros à l’État, l’opération revenait en effet à 6 millions d’euros par an. Les documents distribués garderont leur validité. Dès l’an prochain, les nouveaux permis seront délivrés sous la forme de cartes plastifiées, mais sans puce. Grâce aux autres paramètres de cette carte, le permis de conduire nouvelle version restera quand même hautement sécurisé.

Face au prix de revient des cartes d’identité électroniques, certains pays ont choisi d’épouser quand même la modernité en associant deux ou trois fonctions identitaires (banque et carte d’identité, par exemple). Une innovation qui n’a pas encore convaincu les pays européens pour le moment. Mais ce n’est qu’une question de temps, sans doute ! En savoir plus avec www.lesechos.fr/ www.franceinfo.fr/  www.lefigaro.fr/

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -