Précautions multiples face aux problèmes des réfugiés

Paris DramaA la suite des attentats de Paris, l’Association pour l’identité sécurisée et la biométrie (SIBA) recommande le dépistage biométrique multimodal et l’emploi de cartes d’identité électroniques afin de faire face aux préoccupations de terrorisme soulevées par les mouvements de réfugiés.

Le plan propose différentes possibilités qui comprennent la fourniture d’équipements de biométrie aux organismes de secours, le déploiement de systèmes de biométrie mobiles en Europe et l’usage de canaux de communication existant pour renforcer les capacités biométriques mobiles nécessaires à tous les alliés des États-Unis.

Selon la direction de SIBA, les organisations terroristes cherchent à contourner les méthodes traditionnelles de vérification et de filtrage qui reposent sur des documents d’identité, les empreintes digitales et les données biographiques. La capacité d’ISIS et des autres groupes à fournir de fausses références d’identification représente une menace grave pour la sécurité des populations civiles. Cependant, il existe un certain nombre de moyens pour atténuer certaines de ces menaces.

Il convient de veiller à ce que le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et les autres organismes de secours qui établissent le premier contact avec les candidats au statut de réfugiés disposent de l’équipement nécessaire pour saisir les images du visage et de l’iris en plus d’empreintes digitales.

SIBA recommande que les fonctionnaires établissent un document standard pour les réfugiés pour remplacer les documents d’identité syriens. Les cartes à puce comportent un circuit intégré qui est capable de stocker la biométrie multimodale d’une personne. Des variantes de ces cartes ont déjà été utilisées par l’ONU en d’autres circonstances. Voir également www.planetbiometrics.com/  http://letstalkpayments.com/

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -