Vers des permis de conduire pour robots

Après les expériences californiennes de Google (sur un parcours de 3 200 km de route balisée et plus d’un million de km sans assistance humaine), la preuve a été apportée que des robots peuvent conduire des voitures sans accident. Mais la réglementation américaine impose que le pilotage numérique demeure sous la surveillance vigilante d’un conducteur humain assuré et titulaire du permis. De grandes économies d’énergie sont attendues de ces études.

L’Université Carnegie Mellon envisage une autre étape au projet. Il s’agit de conduire les habitants en toute sécurité dans des conditions de circulation routière dans les rues de la ville (ce qui est plus difficile que la conduite sur autoroute). Et puis, ensuite, l’étude va plus loin puisqu’elle envisage la conduite en campagne, à l’aide du support GPS, ce qui suppose une très bonne précision de la cartographie. D’après les experts, cela va sans doute demander une dizaine d’années d’étude de mise au point. Voir également www.IDTechEx.com/ www.artba.org/  www.theatlantic.com/ http://spectrum.ieee.org/

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -