WiGig, un complément au Wi-Fi ?

Le sytème WiGig, pour « Wireless Gigabit », est un système local de communication radioélectrique du type Wi-Fi développé par la société israélienne Wilocity. Le projet qui a été lancé en 2009 par la Wireless Gigabit Alliance, et soumis à la WiFi Alliance en 2013, sous la référence 802.11ad est probablement en mesure d’être commercialisé dès 2015.

L’objectif consiste à créer des dispositifs d’interconnexion sans fil pour des usages au bureau et pour le divertissement à la maison, entre les ordinateurs, les tablettes, les smartphones, les projecteurs et les écrans, afin de supprimer totalement les câblages. Le besoin de dispositifs constamment connectés et prêts à transférer est de plus en plus évident. La spécification WiGig permet aux périphériques de communiquer sans fil à des vitesses de plusieurs gigabits. Elle permet à des données sans fil de haute performance d’assurer l’affichage et les applications audio dans les LAN sans fil. Le signal 60 GHz ne peut pas pénétrer les murs, mais en général, il peut se propager par des reflets sur les murs, les plafonds, les planchers et les objets en utilisant la formation de faisceau intégré géré par le système WiGig. Le protocole WiGig serait associé à une nouvelle version de l’USB sans fil utilisant les USB 2.0 existants et les pilotes 3.0.

Le WiGig fonctionnant sur des bandes de fréquences 2, 4 et 5 du 60 GHz, il est possible d’atteindre des débits de l’ordre de 1 à 7 Gbit/s en débit descendant sur de très courtes distancesne présentant pas d’obstacles, par exemple, sur une dizaine de mètres sans traversée de mur. Cette technologie à basse consommation d’énergie présente l’avantage d’être en mesure de fournir un accès instantané à un Cloud, de répondre aux exigences du téléchargement de contenus multimédias, et de modifier le paradigme des réseaux cellulaires actuels. Elle serait bien adaptée dans le cadre des applications des objets connectés, ou pour la vidéo 4K en streaming pour le secteur hôtelier. Elle pourrait également convenir au procédé MU-MIMO (Multi-User Multiple Input Multiple Output) qui améliore de deux à trois fois la capacité du réseau, tout en optimisant la manière dont chaque appareil est servi en connexion.

Selon Juniper Research, 60 % du trafic mobile utiliserait les réseaux Wi-Fi en 2017, en particulier dans les zones de forte concentration d’utilisateurs mobiles. À l’intérieur de la même bande de 60 GHz, WiGig entrera en compétition avec WirelessHD pour certaines applications. Voir aussi www.wilocity.com/ www.linformaticien.com/

© 2015 Strategies Telecoms & Multimedia | Contact |  -