Comment installer une station solaire sur un camping car

Camping-car + Panneaux solaires = ?


Les camping-cars modernes et modernes, sont toutes alimentées électroniquement. Cela entraîne une consommation d’électricité considérable qui réduit la durée de l’autonomie. La solution la plus couramment utilisée est certainement l’installation d’un ou plusieurs panneaux solaires sur le toit du camping-car, afin d’augmenter l’autonomie lors de nos déplacements en parking gratuit.

Contrairement à ce que vous pourriez penser, l’installation de panneaux solaires sur votre camping-car est un travail simple, même pour les non-experts en électronique.

En fait, en suivant quelques précautions, mais importantes, et en suivant le schéma très précis, vous pouvez installer un système photovoltaïque sur votre camping-car en quelques étapes simples.
Avant d’acheter le matériel, il est conseillé de faire des calculs simples au préalable, pour faire une estimation de la consommation que vous pourriez avoir pendant votre voyage.

Nous calculons cette consommation moyenne pour pouvoir équilibrer de manière logique la taille du panneau solaire et celle des accumulateurs en batteries fermées. Il ne serait pas logique d’acheter un excellent panneau solaire : la grande production d’électricité, vous pouvez l’associer à une batterie de petite capacité.

En outre, un système complet nécessite d’autres accessoires tels qu’un régulateur de charge, un entraîneur et un écran pour indiquer l’état de charge de la batterie.

Schéma d’un système photovoltaïque pour camping-cars à deux panneaux
Le schéma de base à suivre pour installer un système photovoltaïque dans votre camping-car se compose de quelques accessoires, mais indispensables.

Nous énumérons ci-dessous sans décrire les différentes caractéristiques du pouvoir afin de ne pas créer de confusion.

  • Panneau solaire
  • Régulateur de charge avec affichage
  • Batterie
  • Onduleurs, le cas échéant

Types de panneaux solaires


Les panneaux solaires disponibles sur le marché sont de différents types. Les plus connues sont monocristallines, polycristallines et amorphes. Ces derniers sont les plus anciens disponibles sur le marché et ne devraient pas être inférieurs aux premiers mentionnés. Les deux premiers modèles sont les plus vendus sur le marché et bien qu’ils puissent sembler similaires, leurs caractéristiques les rendent très différents.

Le premier, le panneau monocristallin a comme caractéristique positive le fait qu’il fournit plus d’électricité. Malheureusement, il n’a un rendement énergétique maximal que s’il est perpendiculaire aux rayons du soleil. On peut donc en déduire qu’un panneau solaire monocristallin de faible puissance (exemple 70 / 80 W) n’est aussi efficace qu’un panneau polycristallin (environ 100 W) plus puissant que s’il est parfaitement orienté vers le soleil.

Il est évident que lorsque l’on voyage en camping-car, on ne peut pas être sûr de pouvoir toujours se garer dans une direction qui protège du soleil. C’est pourquoi je recommande personnellement les panneaux polycristallins qui ont un assez bon rendement énergétique même lorsque le soleil n’est pas perpendiculaire à la surface.

La puissance d’un panneau solaire est mesurée en W (watts) et constitue le principal facteur qui influe sur le prix. On peut certainement dire qu’un bon panneau solaire doit avoir au moins 120W à la fois monocristallin et polycristallin. Le panneau, ou les panneaux solaires, doivent à leur tour être équipés d’un régulateur de charge qui soutient leur puissance.

Types de régulateur de charge


Le régulateur de charge est indispensable sur le système photovoltaïque. Il régule le courant de sortie du panneau solaire et l’envoie ensuite à la batterie. Si ce n’était pas le cas, il y aurait un risque d’explosion de la batterie pendant les heures d’augmentation de la production d’électricité.

À mesure que la technologie progresse, de nombreuses entreprises optimisent le rendement des systèmes solaires de bricolage en commençant par les régulateurs de charge.

En fait, le choix du type sur lequel s’appuyer peut varier à la fois en fonction de la puissance de nos panneaux mais aussi des fonctions qu’un régulateur particulier peut avoir en plus. C’est vrai, le régulateur de charge peut aussi avoir plus d’options comme le paralléliseur.

Si nous optons pour un régulateur de charge avec paralléliseur inclus, nous savons qu’en plus de réguler la charge de nos services, la batterie va également recharger une seconde batterie comme le moteur.

Voici quelques exemples de contrôleurs de charge :

  • Régulateur de charge de base sans affichage
  • Régulateur de charge avec paralléliseur
  • Régulateur de charge avec affichage
  • Régulateur de charge avec mise en parallèle et connexion à deux panneaux. Le fait d’avoir un régulateur qui a également une fonction de mise en parallèle apporte un avantage considérable au cas où vous voudriez garder une deuxième batterie ou la batterie du moteur bien chargée.

Un autre aspect positif dans le choix d’un régulateur de charge avec plus de fonctions peut être celui qui offre la possibilité de connecter deux panneaux solaires afin que le même régulateur de charge puisse gérer la charge.