Comment transformer son VTT en VTT électrique ?

En fonction des besoins et des attentes, il arrive par moment qu’on ait envie de rendre son VTT en VTT électrique. Quelques étapes sont à suivre pour y arriver, mais plus essentiel encore, il faut choisir le kit adapté. Afin que cette manœuvre soit sans danger, vous devez faire attention au moindre détail.

Déterminer si le vélo peut être transformé ou non

Tous les vélos ne peuvent être transformés en vélo à assistance électrique ou VAE. Première et sans doute la plus importante raison pour faire attention. Cette transformation peut alourdir votre vélo d’environ2 à 3 kg, notamment par l’intégration d’une batterie lithium. Un moteur va encore peser davantage. Il s’agit donc ici de considérer des paramètres qui seront liés non seulement à votre confort, mais également à votre sécurité.

Un autre détail : la vitesse. Une fois que votre vélo sera électrisé, il sera plus rapide. Il faut savoir qu’avec un VTT électrique, vous pouvez facilement atteindre la vitesse maximale autorisée qui est de 25 km/h. Vous avez peut-être même déjà constaté que pour votre vélo classique, vous dépassez exceptionnellement les 15 km/h.

Choisir le bon kit

Un kit électrique pour vélo est notamment composé d’une batterie, d’un moteur, d’un afficheur et de roues. La batterie est à fixer sur le porte-bidon. Le capteur de pédalier est à installer et les câbles sont à connecter en fonction des codes couleur. Évoquée ainsi, l’installation paraît simple, ce qui n’est pas vraiment le cas lors de la pratique.

Dans le cas où vous optez pour acheter directement un vélo électrique, vous pouvez passer par des plateformes de guide pour VTT comme sur ce site internet. On vous y propose des tests et avis, et des comparatifs de meilleurs modèles pour vous aider à choisir plus aisément.

Vérifier quelques éléments importants

Pour remettre un vieux vélo au goût du jour, le muter en VTT électrique reste une excellente idée. Si vous envisagez de le faire par vous-même, vous devez avoir une main bricoleuse. Vous devez aussi disposer de quelques notions en électricité. La manœuvre ne consiste pas à monter et à démonter des pneus ou à fixer des batteries, pour chaque étape, votre sécurité en dépend. Il est donc crucial de vérifier quelques points avant de décider à électriser son vélo. Parmi eux, on note :

  • L’état du système de freinage,
  • La résistance du cadre,
  • Les câblages,
  • Le choix du moteur roue avant ou arrière.

Se fier au savoir-faire d’un expert en la matière

Si certains se vantent de réussir à modifier un vélo classique en VAE en seulement 30 minutes tout au plus, ce n’est pas le cas de tout le monde. Il faut beaucoup de minutie et de la patience. Au moindre doute, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’un professionnel ou à lui confier entièrement l’optimisation de performance de vos deux roues.

Le moindre positionnement des câbles peut être différent en fonction des modèles. À moins de n’être un connaisseur, il vaut mieux engager directement un expert pour le faire.