Que vérifier à l’achat d’une sportive d’occasion ?

Avant d’acheter une moto sportive, de simples vérifications peuvent prendre environ 15 mn. Dans cette partie, vous allez essentiellement vérifier la conformité de l’offre proposée et de la sportive qui est devant vous. Pour repasser tous les points un peu plus complexes, il vous faudra au moins 30 mn, mais vous devez prévoir jusqu’à une heure.  

Inspecter l’état général de la sportive d’occasion à acheter

Avant d’entrer dans les détails les plus croustillants, la première chose à faire serait d’examiner intégralement l’état général de la moto. Il faut que vous fassiez le tour de la sportive à acheter. Il faut donc exiger à ce qu’elle ne soit pas calée contre un mur. Toutefois, il faut préciser qu’il faut tout de même se méfier d’un carénage flambant neuf. Les anomalies se cachent souvent dans les détails. Vous devez inspecter les clignotants, les feux de stop, etc.

Pour profiter d’un large choix de sportive d’occasion, vous pouvez consulter des sites spécialisés en petites annonces rassemblant différents modèles vendues par de grandes concessionnaires comme sur ce site-là. On vous y propose essentiellement toutes les marques de toutes sortes de catégories.

Scruter les moindres détails au niveau des points techniques

Une fois que vous aurez passé au crible tous les éléments qui sautent aux yeux, il est temps de passer aux choses sérieuses. Vous devez également contrôler divers points techniques. Parmi eux :

  • Le moteur,
  • La batterie,
  • Les freins,
  • La fourche,
  • L’embrayage,
  • Les vitesses,
  • Les pneus, les roues et les jantes,
  • La transmission,
  • La visserie,
  • Le circuit de refroidissement,
  • Les commandes,
  • Le filtre à air,
  • L’échappement,

Il est à noter que si vous allez acheter une sportive qui n’a fait que de la piste, vous devez être davantage plus vigilant. Vous allez vérifier des séquelles causées par des chutes, si la moto sportive comporte bien un carénage poly, si elle a bénéficié d’un entretien régulier, etc.

Se pencher davantage sur les organes sensibles

Mis à part ce contrôle technique, vous devez aussi vous attarder sur d’autres points essentiels. Pour ce faire, vous devez discerner si la sportive comporte des rayures. Vous devez être capable de déterminer si la plaque constructeur est indemne. Vous devez savoir si le bolide est muni du dispositif de gravage antivol en bon état, un élément qui vous sera nécessaire.

Pour discerner la possibilité d’une ancienne chute, il est plus qu’important d’être au taquet des moindres indices. Afin de mieux les déterminer, n’hésitez pas à voir le carter moteur, les collecteurs, les leviers, etc.

Examiner tous les documents nécessaires

Une fois que vous aurez fait le tour de la sportive et que tout est ok pour vous, ce n’est pas encore le moment de s’emballer. Il faudrait que vous donniez une attention particulière aux documents utiles pour sa vente.

Vous pouvez demander avant tout le carnet d’entretien, une occasion pour vous de jeter un coup d’œil sur le kilométrage déjà effectué. La carte grise figure aussi parmi les documents que vous devez regarder attentivement. Est-ce vraiment le propriétaire qui vend la moto ? Quelle est sa première date de mise en circulation ? Y a-t-il une date et un numéro de certificat précédent ?